CULTURE POP

La culture pop rencontre la fantaisie du pays d’Oz – avec quelques fabuleuses friandises pour faire bonne mesure – dans cette maison industrielle transformée en Spitalfields.

LA PROPRIÉTÉ

Une usine convertie dans les Spitalfields de Londres. Il y a un salon, une cuisine, une salle à manger et un bureau, plus deux chambres à coucher, une salle de bain et un jardin de cour.

« PIECE PAR PIECE ON AIME LE STYLE INDUSTRIEL »

LIVING ROOM

Des œuvres d’art insolentes, des combos de design percutants et des surprises architecturales – sans parler de quelques étincelantes créations de la pop star – ont sorti cette usine transformée de son passé industriel gris et gris.

Les propriétaires (réalisateur et restaurateur) ont immédiatement adhéré à la vision de Chris Dyson Architects, qui a voulu conserver les racines ouvrières de l’édifice avec des poutres en brique, en acier et des proportions d’usine, en les mélangeant avec des murs de verre contemporains et du béton en blocs.

Ils ont d’abord vu l’édifice lorsqu’il n’était plus qu’une coquille, mais cela signifiait qu’ils avaient leur mot à dire dans des choses comme le revêtement de sol et l’aménagement. Ils ont également bénéficié de l’aide d’un constructeur  » incroyable « , Liam Cullen de Cullen Carpentry. Maintenant, il ronronne d’une nouvelle énergie.

CUISINE

La photo de l’artiste travesti Vanity Faire, alias Dorothy, prise par Magnus Hastings, faisait partie d’une exposition Why Drag ? et reflète l’histoire d’amour du réalisateur avec Technicolor depuis sa naissance.

SALLE DE BAIN

Les carreaux gris acier et mats donnent le ton pour les salles de bains de la maison.
La statue vintage de Sylvester le chat rappelle le grand amour du propriétaire pour les classiques de la bande dessinée.

EXPLOREZ LES ESPACES

ESPACES INTERIEURS

DOSSIER SPECIAL

PORTRAIT D’ARTISTE

Florence Knoll, l’architecte et designer qui a révolutionné l’univers du bureau est décédée

Lire la suite